Warning: Undefined array key "HTTP_REFERER" in /home/clients/7d0a68a30619d0907aff22b3f4653de0/web/wp-content/plugins/transposh-translation-filter-for-wordpress/wp/transposh_3rdparty.php on line 307

Découvrir la Slovénie : un coin de paradis

Une fougère en Slovénie

A seulement quelques kilomètres de chez nous, s’étend un territoire à la faune et flore bien préservée. Forêts luxuriantes, rivières et cascades à l’eau cristalline, plaines verdoyantes et profondes vallées… On se croirait dans un conte de fée, et pourtant, nous sommes bien en Slovénie. Ce petit pays nous a offert un véritable havre de paix au cours de notre périple à vélo en direction de l’Asie. Après notre départ de France, l’agitation touristique des Dolomites et le stress vécu sur les routes italiennes, cela nous a fait le plus grand bien de découvrir la Slovénie.

Un vrai paradis

Le calme règne sur les terres Slovènes, pourtant encore récemment blessées par la guerre. Mais ici la nature est reine. Elle nous invite à nous arrêter, ralentir, respirer. S’il y a bien une chose que les voyages nous ont enseigné, et particulièrement les voyages lents, comme à vélo, c’est l’art de prendre le temps. Alors que les kilomètres s’enchainent, que le paysage défile, le temps parfois lui, reste en suspens. Ironique non ? Chaque seconde prend son importance. Le vent fouette nos joues, le soleil réchauffe notre peau, chaque muscle travaille, notre souffle va et vient alors que notre regard se perd au loin. Tout s’enchaîne et pourtant, on vit l’instant présent. Ou plutôt, on l’expérimente. Et particulièrement ici en Slovénie, lorsqu’on se retrouve seuls au milieu de la nature. L’atmosphère qui se dégage des forêts et cascades est indescriptiblement puissante. Que ce soit dans le parc national du Triglav, dont la nature semble intouchée, ou dans la vallée de Kamniška Bistrica, beaucoup moins connue mais qui regorge de trésors inestimables, nous avons été comblés par la beauté et la magie des lieux. Un rêve bien réel pour tout cycliste ou randonneur, pour tous les amoureux de la nature et des perles rares qu’elle a à offrir.

Découvrir la Slovénie à vélo : à faire absolument.

Une découverte immersive dès notre arrivée

A peine arrivés depuis la frontière Italienne, le col de Vrsič nous plonge dans l’ambiance du pays et son histoire. D’immenses forêts, une vue imprenable sur les massifs environnants, et une route construite par les prisonniers russes durant la première guerre mondiale… Le cerveau en ébullition pour tenter de retenir quelques sonorités slovènes, nous nous perdons dans la contemplation de cette nature si verdoyante et luxuriante, de ces montagnes vertigineuses formant de profondes vallées d’où on ne peut imaginer qu’un sentier puisse mener au sommet. Nous voguons entre plaines, champs et collines. Au détour d’un virage, un écriteau pointe vers la vallée de Krma et nous nous laissons guider par celui-ci. Quelle merveille que de s’enfoncer encore plus profondément dans cette nature si généreuse et pleine de vie. Chevreuils, renard, et même ours sont au rendez-vous tellement nous semblons coupés du reste du monde. Seules quelques maisons et terres agricoles subsistent dans les environs, quelques auberges pour les nombreux randonneurs venus explorer le massif du Triglav, et de petits villages. Nous rejoignons progressivement la civilisation en direction du lac de Bled, puis de celui de Bohinj. C’est touristique certes, mais il flotte toujours cet air de tranquillité et de paix propre à la Slovénie. Nous flânons, nous profitons des atouts des lacs, nous nous sentons bien. Nous laissons nos vélos pour aller arpenter les sentiers. Cascades, lac d’altitude, forêts et chemins vertigineux : il est certain que nous reviendrons découvrir plus amplement ce massif du Triglav, dont les véritables trésors ne sont accessibles qu’à pieds.

Découvrir la Slovénie et le lac de Bled.
Lac de Bled.

De belles rencontres humaines et sauvages

Pour le moment, la fin de journée nous offre une très belle rencontre avec Drejc (prononcez « Dreïts », avec le « r » roulé), serveur de l’auberge ayant accepté de garder nos vélos. Nous sympathisons tellement qu’il nous invite chez lui quelques jours plus tard. Et comme la vie est bien faite, il se trouve qu’il habite à une dizaine de kilomètres seulement de notre prochain hôte Warmshower. Nous passons donc d’abord quelques jours en compagnie de Taja (« Taya »), grâce à qui nous découvrons notamment la musique des Balkans à l’occasion d’un festival de musique à Ljubljana. Puis, nous rejoignons Drejc près de Kamnik. Là, nous découvrons une magnifique région de Slovénie, au pied des montagnes, avec de nombreuses forêts, rivières et cascades que notre ami nous fait découvrir pour notre plus grand bonheur. Ce superbe séjour restera gravé dans nos mémoires pour la beauté des lieux explorés, mais aussi et surtout pour cette rencontre, la première rencontre spontanée de notre aventure. Car c’est aussi pour cela qu’on parcourt le monde à la force des jambes : pour découvrir non seulement les paysages mais aussi les femmes et les hommes de ces autres régions du monde ; pour partager un bout de la vie de ces gens, qui nous ressemblent et qui pourtant parfois, vivent d’une façon bien différente de la nôtre.

Découvrir la Slovénie et ses cascades.
Cascade de Sum, Slovénie.

Un plaisir jusqu'aux derniers kilomètres

Après cette semaine de repos, il nous faut quitter le confort et la compagnie de nos hôtes pour rejoindre la côte. Nous laissons la fraicheur des montagnes et forêts pour retrouver la chaleur du bord du mer. Et quelle émotion en retrouvant cette immense étendue bleue, deux mois après l’avoir quittée près de chez nous ! Cela nous fait quelque chose. Un petit pincement dans notre cœur, une sorte de joyeuse mélancholie envahissant tout notre corps. Cela nous rappelle la maison, nos proches, et en même temps c’est si différent. Nous tombons immédiatement sous le charme de ces villes portuaires typiques, aux petites rues entrecoupant les murs colorés des maisons aux toits de briques. Piran et ses vestiges de remparts retiennent particulièrement notre attention. Alors on prend une fois de plus notre temps, le temps de s’imprégner un peu des lieux avant de poursuivre notre route à la découverte d’un autre pays : la Croatie.

Pour voir notre itinéraire en détail, ça se passe sur Komoot : juste ici (même sans compte normalement 😉 )

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code

cinq + 3 =

error: Ce contenu est protégé, merci de ne pas le copier.